• Dans la rubrique Débats et conseils , sujet du moment : A chaques âges ses interdits !!

    Conseils et debats 1

    Je pense pas qu'il y est de règle éllaboré pour comprendre et éduquer ces enfants , mais les conseils pris à droite et à gauche , l'experience des professionnelles est toujours bon à prendre .... Par ce que en tant que parents ont peu etre tous ammener un jour , à etre dépassé par ces propre enfants ... Ils testent en permanence et nous avons pas toujours les bonne reaction face à eux , on essai tant bien que mal de faire bien , mais si les parents etais parfait sa se serai nan ?? Si l'être humain etais parfait on le serai aussi ;) 

    Alors voila les quelques conseils trouvé sur le net Ici

    A chaque âge ses interdits , Plus facile à dire qu’à faire… Convaincus de la nécessité d’asseoir son autorité, on se heurte néanmoins à une foule de petits conflits quotidiens. S’il n’existe pas de solution miracle, quelques repères sont les bienvenus.

    Comment exercer une autorité pondérée, sereine et efficace ?

    Premier secret : la congruence. Autrement dit, bannir le : " Fais ce que je dis, fais pas ce que je fais ! " " L’éducation, c’est l’exemple ", répétait inlassablement Françoise Dolto. Illusoire en effet d’espérer imposer des règles et des lois qu’on ne respecte pas soi-même.

    Deuxième principe : la clarté et la continuité. Dans son livre “Quels repères donner à nos enfants ?” (1), le psychologue Jean-Luc Aubert insiste sur ce point. Dire non trente fois par jour, formuler toujours les mêmes interdictions est certes un rôle ingrat. Seulement, aucun enfant n’intègre des règles floues, fluctuantes, ambiguës, aléatoires, arbitraires ou formulées d’une façon équivoque, sans conviction de leur bien-fondé. S’il doute de la détermination de ses parents à les faire appliquer, c’est raté !

    Troisième impératif : le respect des places de chacun. L’autorité doit s’appuyer sur la différence d’âge. Les enfants, même très matures, ne sont pas des adultes miniatures. Les traiter en pseudo-égaux, en copains, en confidents ne fait que les angoisser. Le fossé des générations les aide à se structurer. Ces principes sont valables quel que soit l’âge de l’enfant. Seule la nature des interdits à poser évoluera. Plus facile à dire qu’à faire, pensez-vous ? Vrai. C’est pourquoi nous avons choisi quelques scènes types de la vie quotidienne. Non pour donner des solutions miracles, il n’y en a pas. Seulement quelques repères.

    Avant 2 ans : 

    Quand l’enfant commence à marcher et touche à tout – phase d’exploration –, les premiers interdits doivent être formulés pour garantir sa sécurité. Encouragez-le aux découvertes mais signalez-lui les dangers. N’hésitez pas à dire fermement non : même s’il ne vous répond pas encore, il vous comprend très bien.

    De 2 à 3 ans : 

    Il dit non à tout " Il dit non pour faire oui ", avait coutume de dire Françoise Dolto. C’est la phase de séparation-individuation. Si, quoi que vous lui proposiez, l’enfant refuse systématiquement, c’est pour mieux prendre ses distances et affirmer son identité. Il faut donc se réjouir et non se catastropher. Efforcez-vous d’être souple, de déjouer son obstination en attirant son attention sur une autre activité, la rigidité et le rapport de force conduisant à l’échec. Quand vous lui interdisez de traverser la rue en courant ou de toucher à la prise électrique, expliquez-lui que c’est pour le protéger, non pour lui imposer arbitrairement votre volonté. -

    Il tape les autres enfants, il mord, il casse leurs jouets Soyez très ferme : " Il est défendu de faire du mal aux autres et à soi-même ! " L’interdit de la violence est fondamental. C’est la " charpente psychique " grâce à laquelle l’enfant sera un adulte respectueux des lois et de l’ordre social, rappelle le thérapeute Patrick Delaroche. Mais ne le punissez pas par la loi du talion. Mordre un enfant pour lui montrer ce que ça fait est plus proche du sadisme que de l’autorité bien comprise ! Mieux vaut simplement lui expliquer que les coups font mal. -

    Il refuse de manger Bouder la nourriture est un moyen de pression assez fréquent. L’enfant a le chic pour titiller ses parents là où ils sont vulnérables. Plus vous réagirez par la colère, plus vous essayerez de le forcer ou de l’amuser en " faisant l’avion ", plus il refusera. N’en faites pas un enjeu, sinon les repas risquent de devenir des corvées au lieu d’être des moments conviviaux. Faites la trêve, mangez de bon appétit devant lui, variez les plats et les goûts que vous lui proposez et laissez-le manger à sa faim.

    De 3 à 6 ans

    Il veut épouser sa maman C’est l’âge du complexe d’œdipe et le moment de formuler très clairement l’interdit de l’inceste : " Non, tu n’épouseras pas ta maman ! " Ajoutez qu’il est également interdit aux enfants de dormir dans le lit des parents. Complétez toujours par une perspective future. " Mais quand tu seras grand, tu aimeras une femme (un homme) à ton tour. " Si on fait comprendre à un petit garçon que renoncer à sa mère, comme à ses sœurs, lui rend toutes les autres femmes du monde possibles, c’est une vision plus positive, souligne Catherine Mathelin, psychanalyste. Si l’enfant est vraiment trop câlin, il est préférable de lui expliquer qu’on peut manifester sa tendresse avec des mots, qu’il n’est pas nécessaire de se toucher, de s’étreindre. C’est grâce à la parole qu’on peut mettre de la distance. -

    Il se masturbe devant tout le monde Il n’est pas question de lui interdire la masturbation. Seule condition : qu’il le fasse quand il est seul, dans sa chambre. On ne doit pas exhiber son sexe. C’est le moment idéal pour lui expliquer que son corps est à lui seul, qu’aucun adulte n’a le droit de le regarder ou de le toucher contre sa volonté.

    Il refuse d’aller à l’école Le petit élève arrive en territoire inconnu. L’école lui impose de nouvelles règles. Il faut lui laisser un temps d’adaptation nécessaire. Prenez ses peurs et ses réticences en considération sans pour autant lui céder. Sans doute éprouve-t-il une difficulté à se séparer de sa maman, de même que sa maman a du mal à se séparer de lui et à le voir grandir ! Une solution : faites intervenir un tiers, son père, qui lui explique qu’il doit devenir grand

    Comment tu vois les choses toi ? Les interdits , toi et tes enfants comment sa ce passe ? 

    La suite pour les 7 ans et plus , dans le prochain Billet debats & conseils 

    Rendez-vous sur Hellocoton !


    3 commentaires
  • l amour a tt epreuve

    Par ce que ds la vie rien est acqui ... 

    En 40 ans, la probabilité de divorcer a été multipliée par 4. Elle était de 10 % pour ceux qui se sont mariés en 1965. Elle atteint 43 % pour les couples qui se sont mariés en 2003 !

    Formatrice en relations humaines pendant quinze ans, Emmanuelle de Boysson analyse ce qui pérennise l'amour dans

    "Le secret des couples qui durent".

    Et nous donne quelques pistes...  TOUT SAVOIR SUR le couple en amour

    1 - Un minimum d'autonomie Avant de s'engager, l'idéal est de déjà s'accomplir par soi-même et d'avoir acquis une certaine autonomie par rapport à sa famille. Mieux vaut ne pas tout attendre de l'autre, car il ne va pas tout nous apporter, il faut savoir s'enrichir par soi-même.

    ( grave erreur , j'en attendai bien tro de lui ... )

    2 - Se connaître soi-même Il me semble important, avant de faire sa vie avec quelqu'un, de se connaître soi-même, d'avoir trouvé un certain équilibre, une paix en soi. Cela permet aussi de ne pas attendre de l'autre qu'il soit notre bouée de secours, d'autant plus qu'il ne pourra jamais régler nos problèmes à notre place.

    ( la paix en moi je l ai trouvé le jour ou je l ai rencontré ... )

    3 - Savoir accepter l'autre Avoir la capacité d'accepter l'autre tel qu'il est sans espérer le changer est un préalable à l'engagement. Certes, dans un couple on évolue, mais on ne change pas quelqu'un profondément.

    ( oui c important , et c difficile d'accepter TOUT de l autre ... )

    4 - Etre conscient que l'euphorie n'a qu'un temps Quand on tombe amoureux, on pense que ça va durer toujours et cette étincelle magique est bien sûr nécessaire. Mais mieux vaut être conscient que l'état de béatitude amoureuse ne va pas durer et que le couple va se construire sur autre chose.

    (Oui sa j 'en ai tjs eu pleinement conscience ... cet etincelle nous l'avons eu ... la passion , une periode que j aimerai mm revivre tellement ct fort .. tellement ct Bon ... ) 

    5 - Avoir un projet de vie et des valeurs communes Il me semble qu'un couple se fonde moins sur les sentiments que sur un projet de vie et un socle de valeurs communes. On retrouve chez l'autre une familiarité dans son éducation, ses goûts, ses valeurs... Et en même temps, l'autre est profondément différent, étranger à soi. Cette part de mystère est d'ailleurs ce qui nous attire chez l'autre.

    ( C vrai ... )

    6 - Une bonne dose d'optimisme Cette philosophie de vie aide à surmonter les difficultés. Elle est profondément liée à une volonté d'être heureux. Elle me paraît fondamentale car elle fait circuler l'énergie du couple. Elle aide à voir le verre plein plutôt que le verre vide.

    ( Oui il faut etre optimisme sa c indeniable et c pas tjs facile ... )

    7 - Un désir d'évolution La relation à deux doit permettre le changement, car l'autre nous remet en question. En ce sens, les crises et les disputes, bien surmontées, peuvent être positives. Si elles sont vécues comme une demande de changement, elles peuvent faire considérablement évoluer le couple.

    ( En plein dedans , nous voulons du changement , nous voulons passé cet crise avc une belle reussite au bout , se retrouvé et evoluer ensemble  ) 

    8 - Une pincée d'humour C'est un allié précieux au quotidien, car il évite de trop se prendre au sérieux. Avec le temps et un peu d'humour, on apprend à rire de ses défauts, de ceux de l'autre, à ne pas s'enfermer.

    ( De l'humour il en a , as revendre  , et sait bien souvent me faire rire meme ds les moment les plus difficile )

    9 - La confiance et l'ouverture Je constate que la possessivité, la jalousie et les reproches sont mortifères. Contrairement à ce que l'on imagine, le couple doit nous rendre libre, c'est un échange dynamique.

    ( Confiance il y a , reproche st bien tro present ds notre quotidien et sa il faut qu'on apprenne à ne plus se faire de reproche ... mais pas si facile ;) )

    10 - Se dire les choses Les silences s'avèrent généralement très nocifs. Mieux vaut avoir le courage de dire ce qui ne va pas. Formuler les malaises, les reproches. Cela ne signifie pas qu'il faut tout se dire, car on doit pouvoir conserver son jardin secret.

    ( C fait , c dure , et on assume ... meme si le plus dure est passé , il faudra encore et encore se dire les chose ... tel qu'on les ressen tel qu'on les voit ! )

    11 - Prendre du temps pour le couple De nombreux couples se font piéger par les " bouffe-temps " que sont les ordinateurs, les portables et la télévision. Il ne faut pas hésiter à se bloquer des " créneaux couple " dans son agenda !

    (Avc 3 enfants , un quotidien , j avoue ce n ai pas facile ... j espere qu'on sera remedier à sa ... )

    12 - Ne pas se laisser imposer des diktats Un certain nombre d'idées préconçues sur le couple nous imposent leur diktat. Par exemple, cette injonction à vivre une sexualité extraordinaire peut faire naître un sentiment très culpabilisant. Pourquoi s'imposer des règles, tout comptabiliser ? Il y a des couples qui fonctionnent très bien en faisant chacun ce qu'il aime dans la maison. On n'est pas obligés d'imposer du 50/50 dans les tâches ménagères, ou de tout faire ensemble... Il me semble essentiel de mettre du plaisir dans le quotidien et de trouver son équilibre sans tenir compte des " normes " du moment.

    ( Et oui .... entièrement d'accord ... on ce fit bien tro souvent à ce qui est diktat ... )

    13 - Savoir hiérarchiser les priorités Aujourd'hui, on veut tout. Or être adulte, c'est faire des choix, donc renoncer à un certain nombre de possibilités parce qu'on tient à l'autre. Cela signifie d'accepter que l'autre soit fatigué, qu'il ait son rythme. Parfois, cela demande d'être patient un certain temps, de faire confiance.

    ( Pas facile de s'adapter aux humeur de l'autre .... d'aller ou d'accepter son propre rythme )

    14 - Reconnaître ce que l'autre nous apporte L'amour, c'est aussi une question de regard : reconnaître les qualités de l'autre, le valoriser, lui exprimer souvent son amour et tout ce qu'il nous apporte. Faire un long chemin avec quelqu'un me semble une expérience très gratifiante, le quotidien ordinaire d'un couple peut être une source de joies extraordinaires !

    ( Biensur qu'il à des qualités , de grande qualités ... et je les av " minimiser" , hors elles st bien la ... et c c qualités la qui nous on reuni ... alors je me doit de me les rappeler chaque jours qui passe )

    15 - Tout mettre en œuvre pour que ça marche Dans un couple, il faut aussi savoir mettre une dose de raison, ne pas tout lâcher parce qu'on est dans une phase émotionnelle forte où on ne voit plus rien. Je crois beaucoup à l'énergie qui finit par porter ses fruits. Le modèle de couple le plus épanouissant ? "Ce sont les couples associatifs. Ces sont des tandems dans lesquels il y a une grande autonomie, une vie professionnelle réussie, une liberté de pensée. Dans ces couples, ça respire, l'énergie circule, c'est épanouissant. Je crois moins au modèle du couple bastion, même si certains de ces couples, très fusionnels, fonctionnent bien. Mais il me semble important de garder une ouverture. Avec le temps, on observe que les couples s'aiment mieux, car plus en vérité. Ce n'est pas forcément le top tous les jours, mais c'est très épanouissant sur la durée."

    ( Mon couple traverse une crise , après 10 ans , ( 10 ans le 10 NOVEMBRE ) nous avons besoin de faire le point , nous avons passé d'autre crises , mais celle ci nous montre à quel points c difficile la vie à 2 ... la realité est difficile à accepter , mais j espere que notre honneter , notre sincerité à tt epreuve paiera , qu'on arrivera à sauver notre amour , notre mariage , notre famille !!!! ) 

    Et toi ? Pense tu avoir trouvé les bons ingredients pour reussir ta vie de couple ? 

    Rendez-vous sur Hellocoton !


    4 commentaires
  • fatigue hivernal

    L'hiver approche , la rentré passé , l'automne , le froid arrive à grd pas , on ressen les 1 er symptome de la fatigue , d'une triste mine ... Et bien je ne c pas vous , mais moi je suis en pleine crise hivernale ! FATIGUE ++++ ! Je n'arrive pas à remonter et à avoir la pêche comme en l'an 40  ! J suis HS .... motivé à rien et à 22h y a plus personne ! Mom dooort ! Et pourtant je suis une couche tard ... et mm en me couchant plus tot je suis encore fatiguer !! C la vieillesse qui me ceuille ou juste l'hiver qui approche avc c vilain microbes ... Rhume sa y a pa de doute sa , y est c de retour ! Meme mini - pouce qui n'av pas encore ete malade depuis sa naissance ; à eu un grooos rhume et les bronche bien prise ! Evidement je l'ai attraper ce qui n'arrange en rien mon etat de fatigue ! 

    Alors en fouinant un peu sur la toile , voici qq tuyaut pour combattre l'hiver en pleine forme !!! 

     Tapie dans les mois d’hiver, la fatigue est prête à miner nos défenses. Un programme énergique s’impose pour booster nos forces vitales, résister aux microbes et garder le moral au beau fixe.

    Faites du sport ! L’activité physique est un formidable remède contre la fatigue car elle élimine les toxines, équilibre le système nerveux, défoule et stimule tout notre organisme. Choisissez une activité que vous aimez et qui vous change les idées. Optez pour la régularité : deux fois par semaine, pendant 45 minutes au moins pour déloger vos capitons. L’idéal : une salle de fitness, proche de chez vous, où l’on vous concoctera un programme sur mesure.

    Un mauvais équilibre alimentaire est souvent à l’origine d’une fatigue inexpliquée. Le régime café-croissant le matin et pomme-salade à midi présente un réel danger. Il est responsable du classique coup de pompe de 11 h. Cette fatigue est due à un manque de protéines. Il suffit d’ajouter un yaourt (de brebis) au petit-déjeuner pour tenir jusqu’au déjeuner. Pour doper votre énergie vitale , pensez à la GELÉE ROYALE et au GINSENG La légende raconte que dans la Chine ancienne, la place de médecin personnel de l’empereur était fort convoitée. En effet, un médecin recevait ses émoluments aussi longtemps que son client ne se plaignait d’aucun malaise. Or la famille régnante jouissait d’une excellente santé car elle s’était arrogé le privilège d’un merveilleux remède : le Ginseng. Cette racine de longue vie a conservé sa réputation de panacée. Plus fort encore, ROYALE BEE TONUS réunit un extrait concentré de Ginseng, la Gelée Royale , cet extraordinaire aliment qui permet à la reine des abeilles de vivre 40 fois plus longtemps que ses congénères, et un extrait de racine de Rosenrot, une baie polaire qui améliore notre résistance au stress.

    J ai plus qu'a me requinquer et prendre un peu de vitamine pour rebooster Mom ....

    J avoue ne pas avoir une alimentation super equilibré non plus , je fait peu de sport , pourtant j ai ma carte de piscine qui m'attend sagement ds mon sac ... 

    Bon promis j me reprend et d'ici la fin de la semaine , je serai en pleine forme ..... 

    Et toi Fatiguer par ce tps bien frais ?? Besoin de vitamines ? 

    Rendez-vous sur Hellocoton !


    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique